Luc â’¶đŸŽ's avatar

Luc â’¶đŸŽ framasky@framapiaf.org

— J'ai trouvĂ© comment contrer le rĂ©chauffement climatique !
— Sans blague ?
— Il nous suffit de planter ces arbres un peu partout. GrĂące Ă  leur croissance extrĂȘmement rapide, ils seront efficaces trĂšs vite.
— Ah, ils absorberont le dioxyde de carbone, ce genre de choses ?
— Oui
 non. Ils se nourrissent du sang des humains qui passent Ă  leur portĂ©e. Moins d'humains, moins de pollution. Simple. Basique.
— 

— En plus, tu ne trouves pas qu'ils sont magnifiques, ces jubokkos ?
#MercrediFiction

14 novembre 2018 Ă  21:24

— J'ai trouvĂ© un nouveau job !
— Ha cool, tu fais quoi ?
— Je fais l'inventaire de la dimension des objets perdus à jamais.
— Pardon ?
— Tous les trucs qu'on perd et qu'on retrouve jamais
 bah en fait c'est parce qu'ils passent dans cette dimension.
— Et y a des trucs intĂ©ressants dedans ?
— Pas mal oui. J'ai vu passer le Graal, un paquet de bonnes idĂ©es, des vieux souvenirs, mais bon, franchement, le stock est surtout constituĂ© de chaussettes. Orphelines, cela va sans dire.
#MercrediFiction

7 novembre 2018 Ă  22:44

— Il est mort comme ça, d'un coup.
— Merde. Pas de signe avant-coureur ?
— Bah il m'a dit qu'il entendait comme un bruit de vĂ©lo ces derniers temps, mais je vois pas comment ça pourrait ĂȘtre reliĂ© Ă  ça.
— Quoi ? Tu sais pas ? L'Ankou est devenu vegan, du coup, il ne voulait plus exploiter d'animal, il a troquĂ© sa charrette contre un vĂ©lo cargo !
#MercrediFiction

31 octobre 2018 Ă  20:28

Cette année-là, le 31 octobre resta dans les mémoires : la plupart des hauts dirigeants politiques et des banquiers du monde entier se firent attaquer par des zombies et moururent.
Personne n’osa se prĂ©senter pour les remplacer, de peur de subir le mĂȘme sort.
Par la force des choses, le monde devint un vaste espace de communautés auto-gérées.
L’humanitĂ© fĂȘta de plus en plus le jour des morts, pour les remercier.
#MercrediFiction

31 octobre 2018 Ă  10:44

Peu de gens le savent, mais une fois dans leur vie, les natifs du 31 octobre, le jour des morts, peuvent commander aux défunts.
Sceptique, j’avais tout de mĂȘme essayĂ© lorsque j’avais dĂ©couvert cela dans un parchemin poussiĂ©reux.
#MercrediFiction

31 octobre 2018 Ă  10:44

Les deux amis le regardĂšrent se coucher par terre et commencer Ă  ronfler.
— Bon, on fait quoi ?
— Bah
 il est bien ressuscitĂ© au bout de trois jours, on n’est pas obligĂ© de raconter que JĂ©sus a ensuite passĂ© une semaine Ă  picoler

#MercrediFiction

31 octobre 2018 Ă  09:50

— ArrĂȘte un peu de faire ton bĂ©gueule ! Le taulier Ă©tait content, ça faisait un peu de prestige chez lui, les clients venaient me voir pour taper la discute, c’était sympa.
— Mais enfin, la lĂ©gende, la postĂ©rité  Ça fait pas bien sĂ©rieux.
— Rien Ă  foutre de la lĂ©gende ! Oh et puis zut, vous me fatiguez, j’vais pioncer un coup.
#MercrediFiction

31 octobre 2018 Ă  09:49

— Seigneur ! Vous voilà enfin ! Vous nous aviez dit que vous reveniez au bout de trois jours, on s’est fait du souci avec tout ce retard.
— *burp* Nan mais j’ai fait un arrĂȘt Ă  la taverne, j’avais soif. C’est que j’ai perdu pas mal de sang dans c’t’histoire !
— À la taverne, Seigneur ? Une personne comme vous, dans ce bouiboui ?
#MercrediFiction

31 octobre 2018 Ă  09:49

Le rover envoyé sur Mars n'était initialement pas prévu pour le voyage. Il faisait initialement partie d'un programme top secret de l'armée américaine sur les robots tueurs.
Son intelligence artificielle avait échappé à tout contrÎle et il avait été décidé de l'éloigner pour protéger les populations.
Ce n'est pas que le rover tuait des humains, non, mais il chassait les chats.
Tous les jours, quelque part, quelqu'un disait que Curiosity avait tué le chat.
#MercrediFiction

17 octobre 2018 Ă  19:22

— Ok, ok. Et les retards dans les chantiers, c’est pour laisser le temps Ă  vos sorciers de rĂ©citer correctement des formules ?
— Ah non, ça c’est parce qu’on est un peu des Grosses Feignasses.
*toute l’assistance baisse la tĂȘte et reprend en chƓur « Des Grosses Feignasses »*
#MercrediFiction

10 octobre 2018 Ă  15:42

— Bah j’me disais qu’il y avait toujours des conduites d’eau à remplacer, des routes à refaire, ce genre de choses

— NaĂŻf enfant ! C’est lĂ  la fable que nous servons aux populations pour Ă©viter la panique. En vĂ©ritĂ©, je te le dis, nous Ɠuvrons pour le bien commun. Nous traçons des signes caballistiques Ă  la surface de la Terre pour empĂȘcher le Grand Dragon qui dort en son noyau de se rĂ©veiller ! Notre tĂąche ne finira jamais, car il est Ă  l’affut de la moindre faiblesse.
#MercrediFiction

10 octobre 2018 Ă  15:42

— Entre ici, toi qui souhaite rentrer dans la confrĂ©rie des Travaux Publics ! Ôtez-lui son bandeau !
— Ou-lĂ , c’est quoi ce dĂ©lire ? Ils avaient pas parlĂ© de ça Ă  PĂŽle Emploi.
— Silence, impĂ©trant ! Nous allons te dĂ©voiler le Grand Secret !
*toute l’assistance baisse la tĂȘte et reprend en chƓur « Le Grand Secret »*
— Ne t’es-tu jamais demandĂ© pourquoi les Travaux Publics n’en finissaient jamais de surgir partout, tout le temps, perturbant le trafic ?
#MercrediFiction

10 octobre 2018 Ă  15:42

— Tu connais cette lĂ©gende urbaine du gars qui a dĂ©tournĂ© les demi centimes d'arrondis de feuilles de paye ?
— Ha ha, oui, ça avait Ă©tĂ© repris dans un film de Superman !
— Bah moi je fais la mĂȘme chose avec cette machine, mais avec le temps.
— Pardon ?
— Chaque fois que quelqu’un perd du temps, au boulot, dans une file d’attente
 moi je le rĂ©cupĂšre ! Du coup, je ne peux jamais ĂȘtre en retard, j’ai toujours le temps 😁
#MercrediFiction

10 octobre 2018 Ă  15:24

— À quoi bon raconter des histoires ? Tout a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© dit, Ă©crit, filmĂ©, racontĂ©. On ne fait que ressasser encore et toujours les mĂȘmes choses.
— Pour la mĂȘme raison qu’on fait des gĂąteaux : parce que c’est bon.
— 

— Tu veux un gñteau à la myrtille ?
#MercrediFiction

28 septembre 2018 Ă  10:42

Les légumes venaient du jardin en permaculture derriÚre l'auberge, amoureusement tenu par un ariégeois taiseux, la biÚre était brassée dans une dépendance.
Bref, il faisait bon vivre, Ă  l'auberge du pinchot volant.
#MercrediFiction

19 septembre 2018 Ă  17:16

Assemblage hĂ©tĂ©roclite, que ceux qui la tenaient ! Un des cuistots changeait de couleur de cheveux tous les 15 jours, l'autre bricolait des bidules Ă©lectroniques pour touiller automatiquement la soupe, le serveur Ă©tait toujours en train d'Ă©crire son roman dans un cahier qu'il ne lĂąchait que pour prendre les commandes
 Quant au patron, qui courait partout, il avouait facilement que par rapport Ă  son travail prĂ©cĂ©dent, celui-ci Ă©tait tout de mĂȘme plus reposant. #MercrediFiction

19 septembre 2018 Ă  17:16

La petite auberge ne payait pas de mine, mais ne désemplissait jamais. On venait de loin pour y manger, et on y trouvait toujours une place malgré la fréquentation. Si la cuisine était simple, celle-ci était toujours servie avec le sourire. Les menus variaient au gré des cuisiniers qui se relayaient et de leurs envies du moment. #MercrediFiction

19 septembre 2018 Ă  17:16

— J'adore les jeux SM.
— Ah oui ? 😍 Qu'est-ce que tu prĂ©fĂšres ? 😏
— Oh, sans doute comme tout le monde, celui que j'ai dĂ©couvert quand j'avais 10 ans.
— đŸ˜Č ?
— Pourquoi tu fais cette tĂȘte lĂ  ? Tu n'aimes pas les lagomorphes hyperactifs ?
#MercrediFiction

12 septembre 2018 Ă  19:03



— Voilà chef ! Le service des archives de la ville vient de nous l’envoyer.
— Voyons ça
 Raah, quel labyrinthe, c’est infernal ! Mais ? T’es sĂ»r que c’est le bon ? C’est pas le bon nom.
— Oui, oui, chef : l’architecte originel voulait donner son nom Ă  la gare, mais ça a Ă©tĂ© refusĂ©.
— Je comprends, ça aurait fait bizarre, « ChĂątelet – DĂ©dale » 
#MercrediFiction

12 septembre 2018 Ă  07:55

— Patron ! Encore un ! Une femme cette fois.
— Bordel ! C’est le cinquiĂšme meurtre depuis le dĂ©but du mois ! Toujours en plein ChĂątelet – Les Halles ?
— Toujours, oui

— Pas de tĂ©moins ?
— Si, mais à prendre avec des pincettes : le gars dit qu’il a vu un monstre avec des cornes.
— Bon, trouve-moi un plan de ChĂątelet, on va ratisser la gare, encore une fois. Et pas un plan pour touriste ! Cherche-moi les plans d’architecture, il y a peut-ĂȘtre des recoins non rĂ©pertoriĂ©s.
#MercrediFiction

12 septembre 2018 Ă  07:55

La résolution du problÚme des batteries de smartphone qui ne tenaient qu'une journée était particuliÚrement astucieuse : quelques électrodes pour capter la chaleur du corps de leurs propriétaire, un transformateur de la taille d'un briquet et voilà.
Le plus inattendu fut le bénéfice pour la santé des utilisateurs : en effet, la méthode permettait de perdre du poids sans bouger !
#MercrediFiction

5 septembre 2018 Ă  20:16

— Dis donc
 T'as toujours rien fait mercredi.
— Bah

— Encore ton imagination ?
— Bah oui. Elle m’a prĂ©sentĂ© un arrĂȘt de travail pour maladie. Tu voulais que je fasse quoi ? J'allais quand mĂȘme pas la faire bosser quand mĂȘme !
#MercrediFiction

3 septembre 2018 Ă  09:16

— Mais ? T’as encore rien fait hier ?
— C'est toujours la faute Ă  mon imagination. Maintenant qu'elle a obtenu les jours fĂ©riĂ©s, son syndicat l'a encouragĂ©e Ă  exiger des congĂ©s payĂ©s.
— Ben dis donc
 j'espùre que ça va pas te poser trop de problùmes.
— T'inquiĂšte, comme elle est loin de bosser Ă  plein temps, j'ai rĂ©ussi Ă  limiter les dĂ©gĂąts : elle n'a qu'un seul jour de congĂ© par an.
#MercrediFiction

23 août 2018 à 11:16

Hey ! C'est le Ray's day !
https://fiat-tux.fr/2018/08/22/hey-cest-le-rays-day/
#Concours #MercrediFiction #Ray'sday
#Blog

22 août 2018 à 08:26

— Bah alors ? T’as rien fait hier ?
— Plains-toi Ă  mon imagination. Elle a fait valoir ses droits : elle ne veut pas travailler les jours fĂ©riĂ©s. Et elle m’a menacĂ© d’une grĂšve illimitĂ©e et sans prĂ©avis si j’essayais de la forcer.
— 

— Elle a mĂȘme pris sa carte Ă  la CNT, j’ai pas fait le malin et je lui ai foutu la paix.
#MercrediFiction

16 août 2018 à 07:40

Son plan était parfait. Plaçant ses hommes dans les différentes strates du pouvoir au fil des années, il avait mis à exécution son dessein machiavélique.
Son seul dĂ©faut Ă©tait le temps considĂ©rable que cela prendrait, mais d'ici soixante ans, l’ordre Ă©conomique mondial devrait s’effondrer, les rapports de force, s’inverser et le capitalisme, sombrer.
Tout ses machinations tenaient en un seul mot, magnifique entre tous : « Éducation ».
#MercrediFiction

8 août 2018 à 20:13

Mais vivre en espace clos comportait toujours des risques. Aussi inventĂšrent-ils des histoires effrayantes sur le peuple vivant dehors pour couper toute envie Ă  leurs enfants de s’aventurer hors de la sĂ©curitĂ© de leurs bunkers souterrains.
Ils ne savaient pas que leurs caches avaient Ă©tĂ© repĂ©rĂ©s et que l’attaque Ă©tait imminente
 Celle-ci eut lieu la nuit et resta dans la mĂ©moire des survivants des sous-sols comme la nuit des Hors-vivants.
#MercrediFiction

1 août 2018 à 20:01

Lors du grand effondrement et des massacres qui en rĂ©sultĂšrent, les riches ne s’étaient pas enfuis sur des Ăźles artificielles.
Non, ils avaient prĂ©fĂ©rĂ© se terrer sous terre, dans de gigantesques villes souterraines, qui les prĂ©servaient Ă  la fois du rĂ©chauffement climatique et de la fureur de ceux qu’ils dominaient autrefois.
#MercrediFiction

1 août 2018 à 20:01

Était-ce une bonne solution ? Fut-elle efficace ? Ma foi
 de quand date la derniĂšre fois oĂč vous avez craint une prĂ©sence dans votre chambre, oĂč vous avez frissonnĂ© au dĂ©tour d’une ruelle sombre ?
#MercrediFiction

25 juillet 2018 Ă  21:58

AprÚs moult propositions, il fut voté un grand exil.
Les Choses de la nuit iraient se rĂ©fugier au sein mĂȘme des songes des humains. Elles iraient de nouveau instiller la peur du noir au cƓur de ceux qui avaient tout fait pour oublier les temps anciens oĂč leurs enfants Ă©taient remplacĂ©s par des changelings, oĂč s'Ă©loigner du sentier Ă©quivalait souvent Ă  perdre la vie et oĂč la moindre ombre abritait toutes sortes de crĂ©atures.
#MercrediFiction

25 juillet 2018 Ă  21:58

Les espaces boisés diminuaient réguliÚrement, les éclairages publics, toujours plus nombreux, dispersaient les ténÚbres toujours un peu plus chaque jour.
Fait unique dans leur histoire, les Choses de la nuit, qui voyaient leur espace se rĂ©duire comme peau de chagrin, tinrent un grand conseil les rĂ©unissant tous, de la plus petite fĂ©e au roi de l’Ombre, en passant par le plus pitoyable hobgoblin.
#MercrediFiction

25 juillet 2018 Ă  21:57

Ce nouveau corps Ă©tait parfait : silencieux, agile, pourvu de griffes acĂ©rĂ©es, vision nocturne
 Le corps parfait pour un prĂ©dateur tel que lui. Lui qui ne croyait en aucun dieu avait Ă©tĂ© gĂątĂ© par la rĂ©incarnation ! Lui qui croyait que ses meurtres sanguinaires s’arrĂȘteraient avec sa vie sur la chaise Ă©lectrique.
Il s’approcha du lit de sa prochaine victime, se pencha vers elle

— Aïe, merde !
— Qu’est-ce qu’il y a ?
— C’est encore ce con de chat qui m’a griffé !
#MercrediFiction

18 juillet 2018 Ă  21:30

— Ma foi, je dois dire en toute modestie que j’ai fait ma part, oui. Il paraĂźt mĂȘme qu’on veut me donner une mĂ©daille pour ça. Je l’attends depuis plus de 10 ans, mais je ne suis pas pressĂ©, ils finiront bien par la fabriquer. Et puis ce n’est pas trĂšs grave. Qu’est-ce que je ferais d’une mĂ©daille de toute façon ?
#MercrediFiction

14 juillet 2018 Ă  16:16

Heureusement, les personnes qu’ils employĂšrent pour remplacer les ralentisseurs qu’ils avaient virĂ©s prenaient aussi leur temps. Et comme de toute façon, ils vendaient de moins en moins de produits, ils ont fini par ralentir le rythme des usines.
— Et toi, tu Ă©tais un ralentisseur aussi ?
#MercrediFiction

14 juillet 2018 Ă  16:16

LibĂ©rĂ©s du culte de l’immĂ©diatetĂ©, les gens commencĂšrent Ă  voir que leur dĂ©sir de toujours plus n’avait pas besoin d’ĂȘtre assouvi tout de suite
 et grĂące Ă  ce temps de rĂ©flexion, qu’ils n’avaient pas vraiment envie de tout.
— Ça s’est passĂ© rapidement ?
— Oh non, les plus riches n’ont pas voulu se laisser faire, et ont voulu faire respecter leurs cadences infernales.
#MercrediFiction

14 juillet 2018 Ă  16:15

— Il paraĂźt que quelques personnes se sont rebellĂ©s. Ils ont commencĂ© Ă  rendre leur travail en retard, ils n’arrivaient plus Ă  l’heure au travail. Bref, ils prenaient leur temps.
— Comme aujourd’hui ?
— Pas autant non, mais ce n’était que le dĂ©but. Les « ralentisseurs », comme on les appelait alors, Ă©taient plus calmes, plus heureux, et en meilleur santĂ©. Lorsque le mouvement prit de l’ampleur, tout le monde se rendit compte qu’on ne s’en portait pas plus mal, au contraire.
#MercrediFiction

14 juillet 2018 Ă  16:15

— Dis pĂ©pĂ©, c’était comment avant, quand t’étais jeune ?
— Ah, les enfants, c’était pas drĂŽle cette Ă©poque
 Les gens Ă©taient toujours pressĂ©s, couraient tout le temps pour ĂȘtre Ă  l’heure, achetaient toujours plus de choses.
— Ils ne se contentaient pas de ce qu’ils avaient ?
— Eh non. Pire encore, ceux qui avaient le plus de choses en voulaient encore plus que tous les autres rĂ©unis ! Toujours plus, toujours plus vite.
— Comment ça s’est arrĂȘté ?
#MercrediFiction

14 juillet 2018 Ă  16:15

— Maman, t'es trop belle ! Aussi belle que le soleil !
— Oh, merci mon cƓur
 toi aussi tu es trùs belle. Aussi belle qu'une reine ! Allez Himiko, maintenant, va jouer avec tes petits camarades, moi je vais discuter avec leurs mamans.
— Vous avez bien de la chance d'avoir une fille aussi gentille et mignonne, madame Amaterasu.
#MercrediFiction

4 juillet 2018 Ă  21:10

— Viens voir, vite !
— Qu'est-ce que tu as encore inventé ?
— Rien, enfin presque
 Tu sais que je me suis mis à brasser ma propre biùre ?
— Oui, et ?
— Regarde ce qu'il se passe quand j’en bois. *glouglou*
— Tes cheveux
 ils sont devenus vert !
— Et ?
— Mais
 quand tu parles, ça fait comme des bulles de savon !
— Marrant, non ?
— Pas mal, oui. Tu t’en tires bien : je t’avais bien dit qu’il y aurait des risques, de brasser au milieu de ton labo de chimie

#MercrediFiction

27 juin 2018 Ă  20:49

— Ah, vous voilà !
— Faut pas paniquer mon p’tit monsieur. Alors, c’est quoi votre souci ?
— Je n’arrive plus Ă  envoyer de messages dans le passé !
— Voyons voir ça
 Ah bah il est pas compliquĂ© votre problĂšme ! Vos tuyaux sont bouchĂ©s, les tachyons peuvent plus passer. Vous auriez pas envoyĂ© trop de messages d’un coup par hasard ?
— Ben

#MercrediFiction

21 juin 2018 Ă  19:58

Cela faisait maintenant plus de deux semaines qu'une grande partie des habitants de la planĂšte ne rĂȘvait plus. Étonnamment, uniquement des personnes du continent europĂ©en. Les mĂ©decins n'y comprenaient rien.
Le rĂšglement gĂ©nĂ©ral sur la protection des donnĂ©es avait eu un effet non prĂ©vu : MorphĂ©e n'avait pas envie de s'embĂȘter Ă  recueillir le consentement des europĂ©en·ne·s et leur interdisait tout simplement l'accĂšs Ă  ses services.
#MercrediFiction

13 juin 2018 Ă  19:37

— 
Oui ?
— Vous ĂȘtes donc considĂ©rĂ© comme un pirate ?
— Oui.
— Vous ĂȘtes donc bĂ©ni par le Monstre en spaghetti volant, vous faites partie des Ă©lus !
— Vous voulez dire que

— Oui, la seule vraie religion est le pastafarisme.
#MercrediFiction

6 juin 2018 Ă  09:46

— Bienvenue au paradis ! Vous trouverez les usines high-tech au fond Ă  gauche, des volcans de biĂšre un peu partout et une usine de stripteaseurs et stripteaseuses au choix selon vos goĂ»ts.
— 
Vous ĂȘtes sĂ»r ? Je ne crois pas en Dieu, et quand bien mĂȘme, ça ne ressemble pas Ă  ce que les croyants en disent.
— Vous avez bien tĂ©lĂ©chargĂ© en peer-to-peer Ă  peu prĂšs un tĂ©bioctet de films, sĂ©ries, musique par an depuis vos 15 ans ?
#MercrediFiction

6 juin 2018 Ă  09:42

— Comment t’as gĂ©rĂ© ?
— J'ai risquĂ© le tout pour le tout : je les ai inondĂ©s de thĂ©ories du complot, mĂ©langeant le faux au vrai. Ça les a calmĂ©s, mais maintenant il croient que leur terre est plate !
— Il sont un peu cons quand mĂȘme, non ?
#MercrediFiction

30 mai 2018 Ă  17:32

— Salut Camille ! Alors, ça avance ta simulation informatique ?
— Bof, pas top
 Non seulement ils ont rĂ©ussi Ă  pourrir leur monde, mais en plus ils commencent Ă  se douter qu'ils ne sont pas dans un monde rĂ©el.
— Ah ouais ?
— Ça a surtout commencĂ© il y a 19 de leurs annĂ©es, avec un film appelĂ© « Matrix ». J'ai bien cru qu'ils allaient comprendre !
#MercrediFiction

30 mai 2018 Ă  17:31

— Tout ira bien pour lui. Le soleil jaune de cette planùte lui donnera des pouvoirs qui feront de lui un dieu pour ses habitants.
— Mais

— J’ai tout prĂ©vu : l’ordinateur lui enseignera tout ce qui est nĂ©cessaire pendant le voyage, et une fois sur terre, le maintiendra dans un sommeil artificiel jusqu’à ce qu’il soit adulte.
— 
Soit.
Plaçant le couffin dans le vaisseau spatial, sa mĂšre l’embrassa tendrement en murmurant « Adieu mon petit Cthulhu
 ».
#MercrediFiction

9 mai 2018 Ă  07:55

Il Ă©tait une fois, sur une planĂšte fort lointaine

— Les imbĂ©ciles ! La planĂšte va exploser et ils ne veulent rien entendre !
— Tu n’as donc pas rĂ©ussi Ă  convaincre le conseil ?
— Malheureusement non
 Tu sais ce qu’il nous reste à faire.
— Envoyer notre enfant vers une autre planùte ? Non !
— C’est le seul moyen pour qu’il survive, tu le sais bien.
— Mais
 Il est si jeune

#MercrediFiction

9 mai 2018 Ă  07:55

— Vous ĂȘtes prĂȘts mes louloutes ?
— Chef, oui, chef !
— J'ai rien entendu !
— CHEF, OUI, CHEF !
— VoilĂ  qui est mieux
 Bon, vous vous rappelez cette opĂ©ration dans ce vieil hĂŽtel Ă  Budapest ? On va utiliser la mĂȘme stratĂ©gie. Team alpha, vous attaquez par le rez-de-chaussĂ©e, team delta, vous passez par le toit. Vous me nettoyez la zone, jonction au 3Ăšme. Compris ?
— CHEF, OUI, CHEF !
— Alors, go, go go !
Depuis la paix mondiale, il avait bien fallu recycler les militaires

#MercrediFiction

2 mai 2018 Ă  20:01

— Tiens, voilĂ  ce qu'il te faut pour bosser. Mais c'est pas un peu tard pour commencer Ă  travailler ? Tu prĂ©fĂšres pas commencer demain ?
— Hors de question ! Tu sais que j'ai horreur de ne pas respecter les dĂ©lais.
— Boh, moi, ce que j'en disais, hein

— Et puis regarde cet appareil : c'est un accĂ©lĂ©rateur personnel. Je l'enclenche et je vais 50 fois plus vite.
— Du coup, ça te fait vieillir 50 fois plus vite aussi ? C'est pour ça que t'as pris un coup de vieux ?
#MercrediFiction

25 avril 2018 Ă  18:29

Le prĂ©sident tenait bon, malgrĂ© les grĂ©ves. Il n’allait quand mĂȘme laisser ces gueux se mettre en travers de sa route !
Les charges de CRS ne calmaient pas les ardeurs des mécontents, loin de là.
Les cheminot·e·s et les Ă©tudiant·e·s avaient Ă©tĂ© rejoint·e·s par les Ă©boueu·r·se·s, les enseignant·e·s, le personnel hospitalier

Tout prit fin quand les ouvrier·e·s de l’usine PĂšre Dodu se joignirent Ă  eux : le prĂ©sident capitula de suite, de crainte de manquer de cordons bleus.
#MercrediFiction

4 avril 2018 Ă  19:00

— C'est normal : afin de stimuler votre cerveau pour vous aider Ă  revenir du coma, nous vous avons placĂ© dans un univers simulĂ©. Un peu comme un rĂȘve artificiel. Ne vous inquiĂ©tez pas, ces souvenirs s'estomperont bientĂŽt.
— Et
 et ma femme ?
— Ne vous inquiĂ©tez pas, nous allons la prĂ©venir de suite. Tranquillisez-vous, tout ira bien maintenant M.Hawking.
#MercrediFiction

14 mars 2018 Ă  18:21

— Bonjour Madame, c'est pour installer le compteur Linky.
— Vous pouvez tout de suite repartir, je n’ai pas de compteur.
— Ah oui ? Et comment est alimentĂ©e cette ampoule ? Mmh ?
— Avec la connerie humaine.
— Pardon ?
— J’ai inventĂ© un convertisseur de connerie en Ă©lectricitĂ©. Je l’ai amorcĂ© avec une radio Ă  dynamo, branchĂ©e sur les grosses tĂȘtes, ce qui a alimentĂ© la tĂ©lĂ©, rĂ©glĂ©e sur Hanouna et depuis, je suis autonome pour l’électricitĂ©, tant que la tĂ©lĂ© diffuse des conneries.
#MercrediFiction

7 mars 2018 Ă  10:00

— Regarde ! J'ai rĂ©ussi Ă  synthĂ©tiser la choupinitude de @Pouhiou ! Une petite vaporisation, et hop, le cobaye devient aussi choupinou que lui. Tu imagines ce que ça donnerait avec un traitement sur tout le monde ? Plus de guerres, de bagarres, de rĂ©flexions blessantes, oubliĂ© tout ça !
— Et ben dis donc !
— Y a juste un problùme.
— Grave ?
— Non, pas vraiment, mais c'est bizarre
 la couleur capillaire des cobayes change de maniĂšre alĂ©atoire tous les 15 jours Ă  peu prĂšs.
#MercrediFiction

21 février 2018 à 18:15

— J'aime pas les voitures autonomes.
— M'enfin ? La mortalitĂ© sur la route approche le nĂ©ant, la circulation n'a jamais Ă©tĂ© aussi fluide, et comme on peut se les partager, ça coĂ»te moins cher Ă  tout le monde. Qu'est-ce qui ne va pas ?
— T'as vu ce que sont devenus les films d'action ? Les sĂ©ries policiĂšres ? Plus une seule poursuite en voiture ! On s'emmerde ma vieille, on s'emmerde !
— 

— Et ouais.
— Merde

#MercrediFiction

14 février 2018 à 20:05

— Bref, vous gagnez du temps d'existence supplĂ©mentaire, c'est bien ça ?
— Absolument !
— Les implications scientifiques sont Ă©normes. Mais comment vous est venu cette idĂ©e, pourquoi l'avoir crĂ©Ă© ? Je rappelle Ă  nos tĂ©lĂ©spectateurs que vos recherches ont pris plus de 20 ans.
— SincĂšrement ? C'est juste pour pouvoir flemmarder au lit le matin : j'ai couplĂ© mon dĂ©synchronisateur temporel personnel avec la fonction « snooze » de mon rĂ©veil.
#MercrediFiction

31 janvier 2018 Ă  18:46

— Nous recevons ce soir la docteure Schlif, qui vient d'annoncer au monde la mise au point de son dĂ©synchronisateur temporel. Bonsoir docteure.
— Bonsoir.
— Alors dites-nous, que fait ce « dĂ©sync » comme on l'appelle dĂ©jĂ  ?
— Lorsque vous l'enclenchez, vous ĂȘtes dĂ©synchronisĂ© du flux temporel : vous vivez normalement, mais le temps est arrĂȘtĂ© pour le reste du monde. Vous le dĂ©sactivez, vous reprenez le cours du temps, mais sans avoir vieilli d'une seconde.
#MercrediFiction

31 janvier 2018 Ă  18:42

La surpopulation grandissante et les inégalités croissantes amenÚrent une famine globale aux débuts des années 2030.
Les épisodes de cannibalisme d'abord dispersés se répandirent rapidement.
C'est lorsque les plus démunis décidÚrent de manger en priorité les 1% les plus riches que la crise se résolut : sans les profiteurs, et personne n'osant prendre leur place, les richesses furent redistribuées et le monde retrouva la paix.
#MercrediFiction

24 janvier 2018 Ă  21:53

« Bon allez, ça suffit les conneries. Édouard, tu dĂ©gages, et tu embarques tous tes camarades avec toi ! Qu'on me trouve le n° de tĂ©lĂ©phone d'Isabelle Attard ! J'ai besoin d'elle comme premiĂšre ministre, qu'elle me fasse des lois qui annulent toutes les conneries qu'on a votĂ© ces derniers mois. »
Le revirement du prĂ©sident avait pris tout le monde par surprise
 mĂȘme moi !
Je ne m'attendais vraiment pas à ce que cette poupée vaudou achetée sur Internet fonctionne vraiment.
#MercrediFiction

20 décembre 2017 à 15:29

— J'ai inventĂ© une arme terrible. Je crois que je vais la dĂ©truire avant qu'elle ne tombe entre de mauvaises mains.
— Elle est si dangereuse ?
— C'est un pistolet littĂ©ral. Regarde la pluie dehors.
Il pointa le pistolet vers la fenĂȘtre, pressa la dĂ©tente en dĂ©clarant « Il pleut des cordes. ». ImmĂ©diatement, les gouttes de pluie s'allongĂšrent, prirent de la couleur et de l'Ă©paisseur

— Mais avant de la dĂ©truire, je vais m'occuper des politiciens qui ne font que de la merde.
#MercrediFiction

29 novembre 2017 Ă  16:15

— Maman ! Maman !
— Qu'est-ce qu'il y a ma chĂ©rie ?
— Y a un monstre sous mon lit !
— Mais non, ça n'existe pas les monstres, allez, rendors-toi, tu as Ă©cole demain et il est tard.
Cette scÚne se répéta tout au long de la nuit partout autour du globe.
Ce n'est que le lendemain, en découvrant les restes mutilés de leurs enfants que les parents se reprochÚrent de ne pas les avoir écouté.
#MercrediFiction

22 novembre 2017 Ă  22:37

Lorsque Nibiru apparut dans le ciel, à quelques milliers de kilomÚtres de la lune, les astronomes ne comprirent pas comment une telle masse avait pu s'approcher autant de la terre sans qu'ils ne la détectent

Ce n'est que lorsque ses habitants prirent contact que l'on découvrit que ce n'était pas une planÚte, mais un gigantesque vaisseau spatial.
Voyant l'avancée technologique de ce peuple et constatant leurs peu de chances, les terriens capitulÚrent immédiatement

#MercrediFiction

8 novembre 2017 Ă  17:08

— Tiens ? Il te reste une fiction au frigo.
— Zut, je l'avais oubliĂ©e. Elle est encore bonne ?
— Elle Ă©tait Ă  consommer de prĂ©fĂ©rence avant mercredi.
— OK, c'est bon, c'est comme les yaourts, on peut les utiliser jusqu'à un mois aprùs la date.
#MercrediFiction

2 novembre 2017 Ă  08:12

Ce matin-là, un lapin avait tué un chasseur. Ce n'était que le premier incident de ce type, mais certainement pas le dernier. Les pigeons, les vaches
 bon nombre d'animaux habituellement inoffensifs s'étaient mis à attaquer les humains.
Constatant que l'homme continuerait à détruire la planÚte si elle n'y faisait rien, MÚre nature avait décidé de le déchoir de sa place de prédateur suprÚme.
#MercrediFiction

25 octobre 2017 Ă  20:28

Internet étant plus surveillé au cours du temps, les hackers cherchÚrent une nouvelle façon de communiquer, via la noosphÚre. En développant une nouvelle forme de méditation, ils parvinrent à créer le noonet, ouvrant tout un nouveau champ de possibilités. Les barriÚres technologiques n'existaient plus, les informations s'échangeaient à la vitesse de la pensée, sans la barriÚre de la langue.
Et le monde enfin fut en paix.
#MercrediFiction

18 octobre 2017 Ă  21:20

Marcel Pichon est le genre de personne que l'on croise sans le remarquer. Fade, les épaules basses, son métier de comptable écrit sur son visage.
Pourtant Marcel est l'homme le plus riche du monde. Cela fait trente ans que Marcel organise l'évasion fiscale des plus grandes fortunes du monde. Les arcanes bancaires lui ont permis de s'inscrire comme titulaire conjoint à l'insu des véritables propriétaires qui ne s'en sont jamais rendus compte et ne risquent pas de porter plainte

#MercrediFiction

11 octobre 2017 Ă  21:51

— Un troll apparaĂźt au dĂ©tour d'un couloir. Que faites-vous ?
— Je lance mon dĂ© 20 !
— Vous ĂȘtes sĂ»r ?
— Oui ! Je lui balance mon dĂ© 20 dans la gueule ! Par Crom !
#MercrediFiction

6 septembre 2017 Ă  05:53

La découverte de la technologie du TARDIS permettant d'avoir des espaces plus grands à l'extérieur qu'à l'intérieur avait changé le monde !
Les riches et puissants de ce monde s'étaient rués dessus et s'en étaient tous équipés en à peine quelques semaines. Ce n'est qu'au bout d'un mois qu'on se rendit compte qu'on ne les voyait plus : ils s'étaient tous perdus dans les tréfonds de leurs dressings.
Aucune expédition de secours ne fut montée. L'humanité connut alors un ùge d'or.
#MercrediFiction

17 mai 2017 Ă  08:31